Les Révélations : MegaUpload
Vidéo du jour si vous préférez la version film d'la page : Megaupload...

<< Page Précédente 

Si Megaupload n'est plus accessible, ce n'est pas pour marquer son opposition au projet de loi Sopa. Non, jeudi, la justice américaine a annoncé avoir mis le site de téléchargement hors-ligne après une opération pilotée par le FBI. Les autorités américaines accusent Megaupload, un site qui permet de stocker des fichiers en ligne, d'être une «entreprise criminelle internationale organisée». Et plus exactement d'avoir violé les lois sur le copyright et favorisé le piratage.Selon l'acte d'accusation, les ayants droits chiffrent leur manque à gagner à 500 millions de dollars et Megaupload aurait généré 175 millions de dollars de profit via les abonnements et la publicité. D'après le FBI, Megaupload était, à ses sommets, le 13ème site Internet le plus fréquenté, avec 50 millions de visiteurs quotidiens.

Ouais, bon, et on m'a demandé à moi aussi de réagir sur cette fermeture...
Nan, je suis pas triste...   

Des mecs qui te font payer pour que tu puisses télécharger de l'illégal, je suis pas triste...

Qu'est-ce qu'il vaut mieux : un monde avec plein de libertés où les artistes et certaines corpos se font enfiler par des quelques gens qui tirent un max de profit de téléchargement illégaux et où tous les internautes peuvent se bâfrer sans débourser presque un centime tout ce qu'ils veulent ?
 
Ou un monde plus contrôlé où le droit des artistes et des corpos est plus respecté et où seuls les plus malins parviendront à télécharger des trucs illégalement ?
La perte de la liberté, je suis triste, mais bon, si c'était la liberté de downloader du porno en pagaille, hein...
 
Mais honnêtement, si les mecs s'étaient entendus avec les majors et avaient été prêts à reverser la moitié de leurs gains par exemple...
Qu'est-ce que ça dit de notre société quand les produits sont si chers que certains ne peuvent se les payer ou si faciles à se procurer gratuitement que ça ne vient pas à l'esprit du plus grand nombre de les payer ?
 
Qui respecter, la liberté de millions et de millions de pirates mais aussi la liberté d'information qui va avec ou la juste reconnaissance du droit d'auteur et du travail de certains ? Y a-t-il une voie médiane, facile à trouver qui permettrait d'équilibrer tout cela ? Des solutions plus justes des hommes du milieu qui responsabiliseraient chacun ?
Non, si ça se trouve, ça serait quand même la merde...
 
Et puis quelle liberté sur internet ?  Tout est fliqué, Amazon, PriceMinister, Facebook savent qui tu es, ce que tu achètes...
François
BAYROU...
Ca c'est un homme du milieu.
Ouais...
 
Révélation 6. Comment que ça va pas être facile et la mayrde , pour tout homme du milieu, s'il est élu, d'appliquer des solutions médianes et de compromis partout...
Rha, je regarde peut-être en ce moment la mort des derniers espaces de liberté...
 
Bon, maintenant, il est sûr que j'aurais été payé pour ce que je fais, j'aurais accepté d'être piraté, ça aurait été une honte de payer pour moi :)
Dédié à mon refus de répondre aux questions soulevées autrement que dans mes commentaires ou dans ma vidéo et puis aussi à François Bayrou. Courage, gars :)
Retour janvier 2012 / Page 3006 / © Ebatbuok 2012
<< Page Précédente